L’insomnie dont tout le monde parle

Récents sondages à l’appui, on parle beaucoup de l’insomnie en ce moment à Montréal et au Québec en général.

Si vous faites partie de ceux ou celles concernés par le manque de sommeil, alors vous savez ce qui vous garde réveillé, que ce soit la douleur, un problème de santé, le stress, le travail, le café, l’inquiétude, les voisins ou la lumière bleue de votre tablette tard le soir. Dans le doute, mieux vaut consulter votre médecin, entre autres si vous soupçonnez l’apnée du sommeil (1).

Vous savez les conséquences; la fatigue, l’irritabilité, la difficulté à se concentrer, et tous les risques associés. Vous savez que le sommeil est important pour la créativité, pour l’efficacité, pour le cerveau et pour l’ensemble des fonctions physiologiques.

Vous savez que prendre des somnifères n’est pas la meilleure solution. Vous avez essayé les tisanes et la mélatonine. Vous faites du sport.

Vous avez consulté en TCC. On vous a parlé de rythme circadien. Vous faites une pause avant de vous coucher. Vous tenez un journal. La température de votre chambre est adéquate. On vous a rappelé qu’un lit c’était fait pour dormir ou pour s’aimer.

Il existe cependant des solutions moins connues et qui donnent des résultats surprenants.

Comment l’acupression peut m’endormir… en aussi peu que cinq minutes

J’ai longtemps été victime du « jet lag » et du stress par ma profession de chargé de projet. Un jour, j’ai participé à un atelier sur le sommeil au cours duquel j’ai appris une séquence de sept points d’acupression pour favoriser l’endormissement. Pendant des années, chaque fois que l’insomnie se pointait sous une forme ou une autre, je prenais une dizaine de minutes pour me faire les points et je sombrais à chaque fois dans un sommeil réparateur.

À l’époque, je faisais les points sans trop comprendre. Maintenant, je comprends les principes actifs de chaque point et je suis capable de cibler les points plus efficacement, selon le type d’insomnie, et de m’endormir en aussi peu que cinq minutes. Je remarque toutefois, chez les personnes qui me consultent, que certains types d’insomnies aiguës ou chroniques demandent une attention plus particulière.

Évaluation des aspects physiologiques, psychologiques et hormonaux

Lors d’une évaluation en acupression, des questions simples permettent de déterminer les facteurs externes en jeu. Les pensées et les sensations qui alimentent les troubles du sommeil sont également identifiées. Selon que le hamster mental n’arrive pas à se calmer le soir, que l’on se réveille fréquemment, que l’on se sente irrité(e) ou tendu(e), ou bien que l’on soit aux prises avec une congestion de la poitrine, pour ne donner que quelques exemples, certains types de déséquilibres pourront être révélés. La prise des pouls chinois, comme en acupuncture, viendra confirmer cette analyse.

Le traitement en Jin Shin Do® est toujours adapté aux besoins individuels. Il contribue à ramener l’équilibre homéostatique naturel du corps. Des points peuvent ensuite être prescrits pour maintenir cet équilibre. Certains points aideront à calmer le mental ou l’agitation alors que d’autres induiront un sentiment de sécurité propice à s’abandonner au sommeil. Des points pourront éliminer les palpitations et calmer l’anxiété. Il y a aussi des incontournables qui stimulent la production de mélatonine (2) par la glande pinéale (épiphyse).

La position exacte, l’angle juste et la qualité de pression des points peuvent être démontrés lors d’une rencontre individuelle ou dans le cadre d’un atelier en petit groupe. Il suffit de tenir ces quelques points le soir dans son lit, dans des conditions propices, pour retrouver à chaque fois le plaisir de dormir, naturellement.

1) http://www.cliniqueronflement.com/lechelle-de-somnolence-depworth/

2) https://www.epistemonikos.org/fr/documents/6bf97e61a1555bbd350d3e68856b91a89a52b86e?doc_lang=en

Leave a Reply